Que l’on soit commerçant ou prestataire logistique, une bonne gestion de ses entrepôts demeure indispensable pour le bon déroulement de l’activité. Qui plus est, le secteur de la logistique est en perpétuelle évolution car les modes de consommation des individus changent eux aussi. 
Depuis 2020 on assiste par exemple à un essor de l’e-commerce, le déploiement du click and collect et la volonté pour les consommateurs (et donc les magasins) d’être livrés le plus rapidement et efficacement possible.
Face à de plus en plus d’exigences, il est donc crucial d’optimiser la logistique notamment au sein de ses entrepôts. Mais comment faire, concrètement ?

Le choix du matériel

Pour l’entreposage et le transport des stocks, le matériel est bien entendu un élément-clé. Veillez par exemple à toujours assurer une quantité suffisante de palettes en bon état et adaptées à la densité du stock. L’achat en gros peut vous permettre de réaliser de précieuses économies.
Il en va de même pour le filmage des palettes ; un matériel de qualité vous permettra de bien filmer les stocks pour les déplacer en toute sécurité. Vous pourrez notamment trouver un film étirable au meilleur prix sur https://www.bbaemballages.com/produits/films-etirables-et-palettisation.

Et en parlant de déplacement, difficile de parler transport sans évoquer les véhicules pour le faire ! Les engins de manutention doivent à la fois être adaptés au type d’entrepôt, mais également régulièrement entretenus. Par exemple, il faudra pour un chariot élévateur veiller à changer l’huile moteur après 200 heures d’utilisation et vérifier l’efficacité des freins plus souvent (environ toutes les 50 heures d’utilisation de l’engin).
Des consignes de sécurité qui s’appliquent à tous les autres types d’équipements requis pour la manutention comme les transpalettes, les gerbeurs électriques ou encore les véhicules à guidage automatique.

L’emplacement des locaux d’entreposage et l’espace disponible

Un autre facteur pour assurer une logistique optimale va bien sûr être où se situe votre espace de stockage. Est-il facilement accessible pour les véhicules de transport ? Est-il facile à trouver pour les nouveaux transporteurs (via Google Maps par exemple)
Dispose-t-il de suffisamment de quais pour le chargement/déchargement des biens à livrer ? Est-il facile d’y manoeuvrer avec de gros véhicules de transport ?
Autant de questions à se poser pour garantir une optimisation des opérations logistiques en rapport avec la livraison.

Au niveau de l’entrepôt en lui-même, on veillera à disposer d’infrastructures adaptées.
Si vous devez gérer des denrées périssables ou à conserver à une certaine température, les enjeux ne seront pas les mêmes que pour stocker par exemple des produits textiles ou de l’électronique.
Chaque type de stock a ses spécificités et sera plus ou moins sensible à différents critères comme l’éclairage, la température, le taux d’humidité, les risques… Ce qui nous amène justement au point suivant.

La sécurisation de l’entrepôt

Assurer une bonne logistique dans ses entrepôts passe bien sûr par une sécurité optimale. Parmi les dispositifs permettant un entreposage sécurisé des stocks, l’on trouve par exemple les équipements de surveillance (des parkings, la gestion des entrées et sorties, les caméras de sécurité) et ceux visant à se prémunir des risques naturels (ex : détecteur de fumée pour limiter les risques d’incendie, présence d’extincteurs etc).

La sécurité constitue également un enjeu majeur pour les travailleurs. Pour écarter un maximum de risques liés aux activités de manutention, vous pourrez déployer plusieurs dispositifs comme :

  • Un système de signalisation indiquant à quel endroit se déplacer en tant que piéton (couloirs piétons), permettant d’éviter les collisions avec les engins de manutention. Un code couleur pourra également être appliqué.
  • Une délimitation physique et des couloirs de protection anti-chute. Ces derniers permettront aux piétons d’être protégés en cas de chargement trop déséquilibré par exemple. Vous pourrez aussi créer cette démarcation physique à l’aide de barrières piétonnes en plastique.
  • Un système de blocage des roues sur les quais de chargement (que l’on appelle « butées de roues ») permettant d’éviter accrochages et collisions entre chariots et camions de livraison par exemple
  • Une mise à disposition de tenues de sécurité : casques, lunettes, gants, chaussures, gilet fluorescent. En effet, même un objet relativement léger (300-400 grammes) peut causer un traumatisme crânien s’il tombe d’une hauteur importante ! Raison pour laquelle le port du casque est obligatoire dans la plupart des entrepôts où les stocks sont placés en hauteur. Les pieds sont également très exposés (chute d’une palette, roues des véhicules de manutention), et le port de chaussures de sécurité est lui aussi indispensable.

Un personnel à la formation et l’expérience adaptée

Afin d’assurer la sécurité de votre personnel et de son efficacité pour la manutention, il est essentiel de solliciter des travailleurs et travailleuses ayant déjà de l’expérience en manutention et disposant idéalement du CACES si vous souhaitez leur confier des missions de caristes. Vous pourrez bien entendu recruter une personne nouvelle dans ce secteur, mais veillez à lui prodiguer une formation adaptée, notamment au niveau des règles de sécurité. 

Ces règles et les équipements dont dispose votre entrepôts sont amenés à évoluer. Aussi, des formations régulières sont à prévoir pour permettre à vos équipes de connaître toutes ces évolutions et adopter les meilleures pratiques en matière de sécurité.

La formation continue s’applique aussi concernant les différents outils de gestion utilisés pour administrer votre logistique, ceux-ci pouvant être radicalement différents d’un entrepôt et d’un secteur à l’autre.

Des outils adaptés à la gestion des stocks

Comme toute entreprise, votre entrepôt va nécessiter plusieurs outils informatiques pour fonctionner efficacement. Selon la nature et le volume de vos stocks ainsi que le nombre de collaborateurs, tels ou tels logiciels seront plus adaptés que d’autres. Là encore, les logiciels utilisés peuvent être amenés à évoluer, notamment si votre entrepôt grandit, si de nouveaux entrepôts s’ouvrent ou si la gamme de produits stockés se diversifie.

Voici quelques exemples d’outils très utiles (voire indispensable) pour une logistique optimale de votre entrepôt :

  • Un outil de gestion des stocks
  • Un logiciel de gestion des entrepôts (ou WMS pour Warehouse Management System),
  • Un progiciel de gestion intégrée
  • Un outil d’aide à la décision

Il est donc essentiel de se tenir au courant des outils informatiques disponibles pour votre logistique et pouvoir y former le ou les responsables de l’entrepôt.