La santé de bébé peut vite devenir un sujet tracassant pour le quotidien. En effet, contrairement aux jeunes enfants, le bébé n’a qu’un mode d’expression : les pleurs. Du coup, les nouveaux parents devront être en mesure de décoder les besoins primitifs de bébé, surtout sur la santé.

Comment reconnaître le mal chez le nourrisson ?

Contrairement aux préjugés, les pleurs ne sont pas la seule expression de détresse qu’un nourrisson peut nous envoyer. La douleur peut se traduire par des positions inhabituelles, des cris, des grognements et parfois de simples regards.

SI les parents sont habitués à détecter les irritations par des agitations, force est de constater que le contraire, c’est-à-dire une situation trop calme est tout autant alarmante. Dans tous les cas, chaque changement est synonyme d’une anomalie s’il n’est pas prévu.

Voilà pourquoi les consultations prénatales sont indispensables pour se préparer à cette situation et se prémunir contre les éventuelles précipitations.

Comment choisir son pédiatre ?

Il n’est pas essentiel de préciser que le parcours reste plus ou moins le même pour cette spécialité. Seulement l’expérience et les côtés personnels différencie un pédiatre d’un autre. Le choix doit cependant être minutieux, vu que vous et votre nourrisson vont avoir affaire à ce praticien pour encore longtemps.

Le premier critère de choix est la proximité du cabinet. Avouez qu’il est plus facile d’aller consulter à 10 minutes de chez vous ! Ensuite il y a l’affinité. Pour certains, il est plus facile de faire confiance à une femme pédiatre. C’est une évidence, du fait qu’étant une femme, elle pourra sans difficulté éprouver de l’empathie vis-à-vis de la mère mais également de l’enfant. L’expérience est également un critère non négligeable et très prisé.

 

Reconnaître les signes envoyés n’est pas toujours évident, c’est sûr ! Mais avec de l’implication, un instinct maternel avancé et un amour inconditionnel comme celui d’une mère, tout peut s’arranger. N’oubliez pas de demander conseil au pédiatre et ne zappez pas les visites mensuelles même si votre bébé est en parfaite santé !